mardi 10 février 2009

L'envie d'avoir envie

Qu'on me donne l'envie d'avoir envie, hurlait notre belge "national" émigré en Suisse. Et bien, je le comprends, le Jojo. Quelle tristesse de perdre cette envie qu'on croyait chevillée à chaque cellule de son corps. La voilà qui fait "pschitt". Une évanescence inattendue. J'en suis la première surprise. La première peinée, aussi.

Alors, voilà : je m'en remets à vous. Pas pour me faire prier. Pas pour me faire désirer. Non. Rien de tout cela. Je suis indécise. Partagée. Je doute de mon envie de continuer ce début de chemin dans notre drôle de blogosphère. J'ai l'impression que ce blog n'a aucune utilité. Qu'il n'intéresse pas grand monde. Bref, j'ai une véritable et grosse envie de le bazarder.

Aussi, je vous propose le "deal" suivant : votre intérêt fera le mien. Vous trouverez donc ce sondage basique : "Christina doit-elle continuer son blog ?". Avec "oui" et "non" comme seules réponses possibles. En fonction du résultat, je poursuivrai ou pas. Pour que cet appel aux lecteurs signifie quelque chose, je définis les "règles" suivantes :

Minimum de 50 votants ("oui" et "non" confondus) et date limite de vote au mardi 17 février midi. S'il n'y a pas 50 votants à cette date, j'arrête. S'il y a plus de 50 votants avec une majorité de "non", j'arrête. Bref, je ne continuerai que s'il y a plus de 50 votants et une majorité de "oui".

C'est peut-être bête, puéril et étonnant, mais telle est ma résolution. Elle est irrévocable.

Je suis partagée. A vous de me départager. Le "verdict des urnes" me conviendra à merveille, quel qu'il soit.

Merci pour votre compréhension !

PS : j'espère que le système interdit tout vote multiple... si tel n'est pas le cas, merci de jouer le jeu et de ne voter qu'une fois !

38 commentaires:

  1. Qu'est-ce que c'est que cette farce ?

    Veuillez, je vous prie, retirer ce " module sondage " au plus vite.

    Vous pensez n'intéresser personne ? Faux. En tout cas, rien ne vous interdit de vous faire connaître, de mieux référencer vos pages.

    Franchement, entre nous, croyez-vous que les créateurs de merde et les vendeurs de soupe infâme se posent autant de questions ?
    Ne croyez-vous pas, plutôt, que plus que jamais il nous faille entrer en " dissidence ", en " résistance " ? Bref, qu'il nous faille durer ?

    Je ne voterai pas à votre truc et je me fous de vos règles imposées.

    RépondreSupprimer
  2. Un peu de lassitude, c'est normal. En 5 ans j'ai arrêté et repris un paquet de fois. Il y a des moments où l'on se demande : quelle utilité ? Tout ça pour quoi ? etc. Alors on arrête, et puis ça manque, alors on revient. Si tu en ressens le besoin, alors arrête. Je suis certain que tu reviendras vue la "fougue" que tu mets dans tes notes. ça te manquera trop car c'est un défouloir. Alors je ne voterai ni oui, ni non, ce n'est pas à nous qui sommes juste de passage de décider mais à toi qui est à l'origine de ce blog. Arrête pour mieux revenir, arrête définitivement ou n'arrête pas, mais fais ce que tu sens, c'est bien là l'essentiel. Et même si on n'existe sur un blog au travers du regard et des commentaires des autres, on blogue d'abord pour soi, non ? Quel que soit ton choix, ce sera le bon. Bonne nuit, elle porte conseil.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne voudrais pas être désagréable avec une jeune fille adorable et talentueuse et j'aimerais vous approchez le sourire aux lèvres en otant mon canotier, en espérant que vous remarquerez mes escarpins bicolores impeccablement cirés et en vous murmurant: "my name is Gatsby, would you like to dance?"...Mais franchement, deux velléités d'adieu en moins de deux mois, vous ne trouvez pas que cela fait beaucoup? Les jeunes filles avec qui je dansais dans ma villa de Newport avant la crise de 29 étaient moins compliquées: "tu veux ou tu veux pas? Si tu veux pas j'en ferai pas une maladie, c'est comme si ou comme ça, ou tu veux ou tu veux pas!" Non ça, c'est plutot Saint Tropez années soixantes. Voyez-vous, quand on est un chat et que l'on a sept vies, c'est très compliqué; on finit par tout mélanger. J'ai failli commencer en vous avouant que longtemps je m'étais couché de bonne heure et que jamais Gilberte Swann ne s'était posé la question de savoir si elle allait cesser de jouer au cerceau avec moi dans l'Avenue Gabriel. Et puis je me suis dit que vous trouveriez cela ridicule, car, tant qu'à traverser les siècles, il faut remonter plus haut, plus loin, plus beau, au temps ou jamais la galanterie n'avait brillé en France d'un aussi vif éclat, sous le règne de Henri le Second. La Princesse de Clèves, jamais n'a demandé à son entourage si elle devait renoncer au Duc de Nemours...

    Avez-vous lu "Je suis un Chat" de Natsume Soseki? Rien à voir avec ce qui précède, c'est juste pour causer...

    RépondreSupprimer
  4. Arrêter, après tous ces excellents billets, tu n'y penses pas sérieusement ? Les fidèles de ton blog viennent chaque jour te lire et déposer ici une pensée, pour être en communion avec toi, et tu voudrais nous laisser tomber ? N'envie pas ces blogs trop connus, que j'ai moi-même abandonnés, faute d'y trouver suffisamment d'intimité. Ici, on est entre nous, on s'apprécie, on ne s'envoie pas des vannes à deux balles. Et je vais même te dire un truc, à toi qui rêves d'écrire un livre... Il est en train de se construire, ton livre, tu l'appelleras "Tu déblogues ou quoi ?", tu choisiras tes meilleurs billets et tu le publieras tel quel (vois avec Anna pour les modalités pratiques). Je suis certain qu'il aura du succès. Christophe a raison, ce sondage ne sert à rien, nous on t'aime comme tu es et tu as tant de choses à dire encore...

    RépondreSupprimer
  5. Ah, je le sentais bien que tu filais un mauvais coton, toi.

    Bon.

    C'est quoi ces conneries ? Mademoiselle se la joue diva ? Il faut que le Net vienne se prosterner à tes pieds pour que tu te sentes exister ? Ah bon ?

    Et si, justement, les uns et les autres batifolent sur d'autres sites d'ici le 17 février et ne viennent en masse chez toi que le 18 ? Ca veut dire qu'ils s'en foutent de toi ?

    Et si ce n'était pas le nombre de tes lecteurs qui comptent mais leur intérêt pour ce que tu écris ? Ce n'est pas plus important ?

    Et si nous, NOUS qui venons te voir tous les jours, nous nous sentions rejetés, méprisés, écartés d'une pichenette par ce critère ridicule que tu te fixes pour continuer ? Ainsi, nous, nous n'aurions une importance à tes yeux que si nous étions plus de 50 à te le dire ? Nous serions sans intérêt pour toi si nous ne sommes que 10 ou que 5 ou que 3 ?

    C'est le nombre qui compte ??????

    Tu veux rire, là. Et tu as intérêt à l'avouer vite fait si tu ne veux pas qu'on se mette à trouver ça vraiment pas drôle.

    Tu sais quoi ? La question que tu dois te poser n'est pas "est-ce que vous êtes plus de 50". Pourquoi pas 28, 47 ou 63, d'ailleurs... Non, la seule question est: est-ce que tu es heureuse qu'on te lise, nous qui venons tous les jours, est-ce que tu te plais à dialoguer sur tout avec nous, est-ce que tu penses que c'était bien de rencontrer Ramses ou Psychocouak ou Anti ou Miss ou moi ou Christophe ou Pierre ou Anonyme(s) ?

    Oui ou non ?

    Si tu dois faire un sondage, fais-le entre toi et toi. Et réponds oui ou non.

    Je repasse ici le 18 pour relever ta copie.

    RépondreSupprimer
  6. De quoi de quoi ? Un petit coup de mou ? Une grosse envie qu'on te dise qu'on aime ce blog et surtout t'y lire, même si on n'y comm pas toujours ? bon ça c'est humain, je peux comprendre alors écoute bien, je ne me répéterai pas : ON AIME CE BLOG, ON AIME Y LIRE TES DELIRES, TES COUPS DE GUEULE ET TES LONGS MOMENTS DE REFLEXION. CETTE LETTRE OUVERTE QUE TU NOUS OFFRES FAIT PARTIE DE NOS RENDEZ VOUS QUOTIDIENS.

    La vraie question c'est à toi qu'il faut la poser, aimes tu toujours ce rendez vous, es tu toujours curieuse de lire les réactions que tes mots font naître, as tu toujours envie d'y répondre et de rebondir ?

    J'espère que la réponse est OUI, OUI, OUI, OUI.

    Une grosse bise sur chaque joue pour le moral, un petit coup pied au derrière aussi, pour l'élan, et je te dis "à très vite" j'espère. Autant te dire que je l'espère FORT !!!

    Euh... j'ai répondu à ta question là ? ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Je ne crois pas que nos blogs aient une quelconque utilité sociale.
    En tout cas, pas un blog laissant largement parler l'intime comme l'est le tien.
    Et comme l'est le mien aussi.

    Leur utilité est ailleurs.
    Ils reçoivent un trop plein d'émotions qu'on ne sait plus où poser.
    On blogue pour soi avant tout.

    Et quelques fois, par un heureux hasard, il nous permet aussi d'accrocher quelques lecteurs plus ou moins réguliers, quelques âmes perdues juste à côté de soi.
    Et de cette relation virtuelle nait parfois une amitié bien réelle.

    C'est en tout cas là l'utilité principale de mon blog.

    NB: J'ai Voté Oui

    RépondreSupprimer
  8. Les doutes du bloggeur... la vraie question, comme tout le monde te le dis, c'est est ce que toi tu as envie de continuer ? comment te sens tu vis à vis de ton blog et de tes lecteurs ? Pourquoi as tu commencé un blog et pourquoi tu souhaites arrêter ?
    Je sais, je ne commente jamais... Alors que je sais que ça fait plaisir, un com...
    mais tu vois, là, je ne reste pas silencieuse. Et si tu veux savoir, ben, j'aime bien venir chez toi tous les jours... tu secoues, tu remues, tu fais réfléchir... Et puis j'aime bien ta manière d'écrire :-)
    Voilà... J'espère que tu continueras encore mais... C'est ton choix quoiqu'il en soit !

    Bises amicales

    RépondreSupprimer
  9. Je suis assez de l'avis de Pierre, tu dois faire comme tu sens. Mais tu t'es imposé une grosse pression en t'imposant une note par jour.
    Mais contrairement à Pierre moi je vote :-) donc continue si tu en a envie.

    RépondreSupprimer
  10. Je vote blanc !
    Je sais que tu es suffisament intelligente pour interprêter cela !
    Par ailleurs, rie ne t'empêche de faire coincider le fonctionnement de ton blog avec ton fonctionnement à toi (ie, feeling vs bucheuse et d'écrire quand cela te chante, tout en essayant de déterminer les raisons pour lesquelles tu écris ((notoriété...)

    Je ne doute pas que tu arriveras à surmonter ces contradictions

    Courage petite scarabée !

    RépondreSupprimer
  11. Voilà, c'est exactement ça. Personne ne t'oblige à écrire tous les jours et sur tout. C'est toi qui décides seule de ton rythme.

    Je précise que moi, je ne voterai pas puisque, comme je l'ai exprimé plus haut, je pense que c'est à toi seule de prendre ta décision et que le nombre de tes visiteurs ne devrait avoir strictement aucune importance dans la décision que tu prendras.

    RépondreSupprimer
  12. J'ai découvert ton blog il y a environ 1 mois et j'y passe tout les jours depuis et je t'avoue que cette nouvelle est accueilli chez moi par un pincement au cœur.Je ne sais pas si je voterais parce que c'est à toi de décider, on n'a pas le droit de te forcer sous prétexte que le contenu de tes notes est loin de laisser indifférent, tu as tes raisons et on doit les respecter. Mais si tu t'en remets aux votes, pas la peine d'attendre le 17, tu as déjà tes réponses ici ;) Tu pourrais comme Pierre faire une pause par exemple mais tu verras que ça va vite te redémanger. Et puis tu n'es pas obligé de poster tout les jours. même avec une note à la semaine, vu tes notes, moi je repasserai c'est sure! Bonne journée et... à ta prochaine note ;)

    RépondreSupprimer
  13. Pareil. Je ne marche pas dans la combine petite. Fais gaffe en plus, je suis encore à Paris et encore capable de venir te tirer les oreilles !

    Pour le coup du déblogues grave !

    Une personne, une seule qui se sent mieux parce qu'elle te lit et que par le biais de ton blog elle a eu la chance de rencontrer d'autres personnes, qui se sent presque revivre, ça vaut quoi ?

    Il n'y a que toi qui peut le savoir.

    anti

    RépondreSupprimer
  14. Psychovénèrequandilrelitcettenote11 février 2009 à 12:35

    @ Anti(lope)

    Bien d'accord !

    C'est à toi prendre tes responsabilités pas au lecteur

    RépondreSupprimer
  15. J'ai moi aussi arrêté mon blog début 2008 (il avait été mis en ligne le 25 octobre 2007). Pourquoi cet arrêt qui s'est révélé temporaire :
    - la lassitude.
    - l'impression de ne plus rien avoir à dire.
    - les cadences infernales (1 message par jour) qui transforment en obligation ce qui doit rester un plaisir avant tout.

    Le phénix renaît de ses cendres le 19 juillet 2008.
    Pourquoi ?
    - le plaisir d'écrire qui reste ma principale motivation (peu importe le nombre de commentaires). J'aime écrire.
    - le plaisir de partager et livrer un peu beaucoup de mon superflu.
    - le processus de création.

    J'ai donc décidé de ne poster que tous les 2 ou 3 jours. Ce qui décuple d'autant le plaisir que je peux avoir à frapper les touches du clavier (un brin d'exagération dans mon propos)

    Donc si tu prends encore du plaisir à écrire...continue…car je prends plaisir à te lire. Le pouvoir est entre tes mains et comme dirait l'autre YES YOU CAN

    Ah oui…ai voté…n….OUI

    RépondreSupprimer
  16. Si je te posais cette question pour mon blog, que répondrais-tu, toi qui a souvent plus de commentaires que moi de visiteurs ? J'imagine tout un tas de bonnes raisons pour que je continue. Eh bien écoute-toi me répondre, et entends la bonne parole...

    RépondreSupprimer
  17. "Le mystère de la vie n'est pas un problème à résoudre, mais une réalité à éprouver"

    RépondreSupprimer
  18. Pierre a raison. Le plébiscite qualitatif a eu lieu. On t'en voudra pas d'abandonner ton référendum...

    RépondreSupprimer
  19. Je suis venue plusieurs fois sur ton blog qui me plait bien même si je ne laisse pas de commentaire lol tu es seule juge à toi de prendre la décision d'arrêter ou de continuer.
    Je ne vote pas non plus.

    RépondreSupprimer
  20. Je viens juste de voir le twitter. 711 visiteurs unique en un mois : conclusion, ton blog est nul, il faut l'arrêter. Bon, je devrais mettre fin au mien, qui selon ce critère est très (très) nul. Mais qu'est-ce que j'attends ? Christina, que dois-je faire ?
    Par ailleurs, "déjà" 27 oui, et beaucoup qui t'ont dit oui sans voter. C'est bien, non ?

    RépondreSupprimer
  21. MOESTA ET ERRABUNDA (triste et vagabonde).



    Dis-moi ton coeur parfois s'envole-t-il, Agathe,
    Loin du noir océan de l'immonde cité
    Vers un autre océan où la splendeur éclate,
    Bleu, clair, profond, ainsi que la virginité?
    Dis-moi, ton coeur parfois s'envole-t-il, Agathe?


    La mer la vaste mer, console nos labeurs!
    Quel démon a doté la mer, rauque chanteuse
    Qu'accompagne l'immense orgue des vents grondeurs,
    De cette fonction sublime de berceuse?
    La mer, la vaste mer, console nos labeurs!


    Emporte-moi wagon! enlève-moi, frégate!
    Loin! loin! ici la boue est faite de nos pleurs!
    - Est-il vrai que parfois le triste coeur d'Agathe
    Dise: Loin des remords, des crimes, des douleurs,
    Emporte-moi, wagon, enlève-moi, frégate?


    Comme vous êtes loin, paradis parfumé,
    Où sous un clair azur tout n'est qu'amour et joie,
    Où tout ce que l'on aime est digne d'être aimé,
    Où dans la volupté pure le coeur se noie!
    Comme vous êtes loin, paradis parfumé!


    Mais le vert paradis des amours enfantines,
    Les courses, les chansons, les baisers, les bouquets,
    Les violons vibrant derrière les collines,
    Avec les brocs de vin, le soir, dans les bosquets,
    - Mais le vert paradis des amours enfantines,


    L'innocent paradis, plein de plaisirs furtifs,
    Est-il déjà plus loin que l'Inde et que la Chine?
    Peut-on le rappeler avec des cris plaintifs,
    Et l'animer encor d'une voix argentine,
    L'innocent paradis plein de plaisirs furtifs?





    Les Fleurs du mal, Charles Baudelaire.

    RépondreSupprimer
  22. Merci, autre anonyme, de ce rappel de Baudelaire. La dernière strophe est déchirante quand on connaît un peu la vie de l'auteur et cette nostalgie de l'âge d'or où il vivait seul avec sa mère et la servante au grand coeur (les morts, les pauvres morts ont de grandes douleurs...). Toute sa vie, il courra après ce vert paradis, à travers les paradis artificiels, l'art, les voyages (plus leur souvenir que leur réalité), l'exotisme, la femme (le monde des femmes, leur parfum, leur chevelure...). Je suis en train de relire Les Petits Poèmes en prose. Un écrivain absolument unique et prophétique (de mémoire: "Le monde va finir, la seule raison pour laquelle il pourrait durer, c'est qu'il existe. Que cette raison est faible par rapport à toutes celles qui annoncent le contraire et particulièrement à celle-ci: qu'est-ce-que le monde a désormais à faire sous le ciel?"...Qui dit mieux?).

    Est-ce-que le blog de Christina va finir avant le monde? Une putain de bonne question!

    Cabral (en fait, l'anonyme du 11 Février 00:34, le chat aux sept vies. En fait plus, si l'on considère que tous les personnages les plus fascinants de la littératutre vous procurent autant de vies subsidiaires).

    RépondreSupprimer
  23. L'expérience (car il s'agit avant tout d'une expérience) ne peut avoir lieu si elle se limite à un seul qui eût suffi à en porter l'événement, la disgrâce et la gloire : elle s'accomplit, tout en persévérant dans l'incomplétude.

    RépondreSupprimer
  24. "Il ne sert à rien de dire : "Nous avons fait de notre mieux." Il faut réussir à faire ce qui est nécessaire." Winston Churchill.



    "La démocratie est un mauvais système, mais elle est le moins mauvais de tous les systèmes." Winston Churcill.


    "Le vrai génie réside dans l’aptitude à évaluer l’incertain, le hasardeux, les informations conflictuelles." Winston Churchill





    "La principale leçon de l’Histoire est que l’espèce humaine est incapable d’apprendre."
    Winston Curchill



    "Les Français sont des veaux."
    Charles De Gaulle.



    "Au sommet des affaires on ne sauvegarde son temps et sa personne qu'en se tenant méthodiquement assez haut et assez loin."
    Charles De Gaulle.




    "C'est purement négatif de toujours remettre tout en cause, c'est, en somme, la marque des faibles, des incapables."
    Charles De Gaulle.




    "Il n'y a de réussite qu'à partir de la vérité." Charles De Gaulle.


    "Un ministre lui a dit un jour: «Maintenant, monsieur le président, il faudrait que l'on s'occupe des cons.» le général a répondu: «Vaste programme!»."
    Charles De gaulle.



    "Vieille France, accablée d'Histoire, meurtrie de guerres et de révolutions, allant et venant sans relâche de la grandeur au déclin, mais redressée, de siècle en siècle, par le génie du renouveau!"
    Charles De Gaulle.




    "Vieille terre, rongée par les âges, rabotée de pluies et de tempêtes, épuisée de végétation, mais prête, indéfiniment, à produire ce qu'il faut pour que se succèdent les vivants!"
    Charles De Gaulle.




    "La vie n'est pas le travail: travailler sans cesse rend fou."
    Charles De Gaulle.




    "La fin de l'espoir est le commencement de la mort." Charles De Gaulle.



    "Tout homme qui écrit - et qui écrit bien, sert la France." Charles de Gaulle

    RépondreSupprimer
  25. Poser la question a ses éventuels lecteurs est un acte de coquetterie tout à fait charmant !
    LE fait même de poser la question montre que la véritable envie est là...après, c'est une question de confiance en soi!
    Alors, oui, mille fois oui, il faut continuer!

    RépondreSupprimer
  26. «Si la non-violence est la loi de l'humanité, l'avenir appartient aux femmes. Qui peut faire appel au coeur des hommes avec plus d'efficacité que la femme ?» Gandhi.



    «Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort.» Gandhi.




    «Les systèmes économiques qui négligent les facteurs moraux et sentimentaux sont comme des statues de cire : ils ont l'air d'être vivants et pourtant il leur manque la vie de l'être en chair et en os" Gandhi.



    "Il est une bonne chose de lire des livres de citations, car les citations lorsqu'elles sont gravées dans la mémoire vous donnent de bonnes pensées." Winston Churchill.




    "La suggestion consiste à faire dans l’esprit des autres une petite incision où l’on met une idée à soi." Victor Hugo.



    « Je tiens ce monde pour ce qu’il est : un théâtre où chacun doit jouer son rôle »
    William Shakespeare




    "Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein.



    "Un être humain est une partie du tout que nous appelons "Univers"... Une partie limitée dans le Temps et dans l'Espace." Albert Einstein.




    "En apparence, la vie n'a aucun sens, et pourtant, il est impossible qu'il n'y en ait pas un !" Albert Einstein.




    «Le spectacle du monde ressemble à celui des Jeux olympiques : les uns y tiennent boutique ; d'autres paient de leur personne ; d'autres se contentent de regarder.»
    [ Pythagore ] - Extrait des Fragments




    «La solitude effraie une âme de vingt ans.»
    [ Molière ] - Le misanthrope



    «La pluralité des voix n'est pas une preuve, pour les vérités malaisées à découvrir, tant il est bien plus vraisemblable qu'un homme seul les ait rencontré que tout un peuple.»
    [ René Descartes ] - Discours de la méthode




    «Pour atteindre la vérité, il faut une fois dans la vie se défaire de toutes les opinions qu'on a reçues, et reconstruire de nouveau tout le système de ses connaissances.»
    [ René Descartes ]



    «Certains ont l’air honnête, mais quand ils te serrent la main, tu as intérêt à recompter tes doigts.»
    [ Coluche ] - Extrait de l’émission TV Coluche 1 faux




    «Technocrates, c’est les mecs que, quand tu leur poses une question, une fois qu’ils ont fini de répondre, tu comprends plus la question que t’as posée.»
    [ Coluche ] - Extrait du sketch L’Etudiant - 1980



    "Gouverner, c'est mettre vos sujets hors d'état de vous nuire et même d'y penser." Machiavel.


    «L'amour et un noble coeur ne font qu'un, et quand l'un ose aller sans l'autre, c'est comme quand l'âme abandonne la raison.»
    [ Dante ] - Vita Nova

    RépondreSupprimer
  27. Tout ça pour prendre une semaine de vacances sans oser l'avouer... ;-)

    RépondreSupprimer
  28. Bonsoir Christine, ce soir je sors de mon anonymat pour t'encourager à continuer ce blog. J'ai votée. Mais comme tout le monde te dit, c'est toi qui doit prendre une decision, c'est toi qui doit retrouver le plaisir d'écrire.
    Souvent un blog est fait avec l'envie que les autres lisent ce qu'on écrit, avec l'envie d'échanger des idées, des rêves, des passions. Il y a des blogs pour tous et sur tout. Mais ce que j'aime c'est la passion avec laquelle l'auteur écrit, et tu possédes cette passion pour écrire, il y a beaucoup de lumière dans tes mots. Tes notes ont la vertu de réunir a des gens sensibles. Ce n'est pas toujours la quantité qui compte, mais la qualité. Il y a beaucoup de sensibilité dans ce blog. Tu devrais etre fière de toi.
    Quoi que tu décides, saches que tes notes font souvent qu'on se pose des questions.

    RépondreSupprimer
  29. Pardon, j'ai écrit Christine, je corrige Christina;)

    RépondreSupprimer
  30. Un blog ça sert à rien et c'est tant mieux. Pourquoi toujours des trucs qui servent à quelque chose ? Et si vous avez envie d'arrêter, arrêtez donc pourquoi tant de manières ? Vous voulez qu'on vous supplie de rester ? Alors restez ! je ne vote pas car je ne contribuerai pas à prendre une décision à votre place. je n'ai lu aucun des autres commentaires y'en a trop ça me fatigue et en plus c'est la première fois que je viens ici, donc au revoir sans doute.

    RépondreSupprimer
  31. «Les diplômes sont faits pour les gens qui n’ont pas de talent. Vous avez du talent ? Ne vous emmerdez pas à passer le bac.»
    [ Pierre Desproges ] - Extrait des Fonds de tiroir




    «A part la droite, il n'y a rien au monde que je méprise autant que la gauche.»
    [ Pierre Desproges ] - Fonds de tiroir





    «Les aspirations des pauvres ne sont pas très éloignées des réalités des riches.»
    [ Pierre Desproges ]




    «Un livre n'est pas fait pour être lu mais seulement pour être vendu.»
    [ Pierre Desproges ] - Fonds de tiroir



    «Les deux tiers des enfants du monde meurent de faim, alors même que le troisième tiers crève de son excès de cholestérol.»
    [ Pierre Desproges ] - Vivons heureux en attendant la mort




    «Observons un grec ancien : il est enveloppé dans un drap, il tient un parchemin et il apporte au monde la civilisation.»
    [ Pierre Desproges ] - Extrait des Fonds de tiroir




    «Plus je connais les hommes, plus j'aime mon chien. Plus je connais les femmes, moins j'aime ma chienne.»
    [ Pierre Desproges ] - Vivons heureux en attendant la mort






    «L'élite de ce pays permet de faire et défaire les modes, suivant la maxime qui proclame : "Je pense, donc tu suis."»
    [ Pierre Desproges ] - Fonds de tiroir





    «Le voisin est un animal nuisible assez proche de l'homme.»
    [ Pierre Desproges ] - Vivons heureux en attendant la mort




    «La recherche a besoin d’argent dans deux domaines prioritaires : le cancer et les missiles antimissiles. Pour les missiles antimissiles, il y a les impôts. Pour le cancer, on fait la quête.»
    [ Pierre Desproges ] - Extrait des Fonds de tiroir






    «Pour que votre voyage de noces soit un succès total sur le plan touristique, sentimental et sexuel, la première chose à faire est de partir seul.»
    [ Pierre Desproges ]





    Un psychotique, c'est quelqu'un qui croit dur comme fer que 2 et 2 font 5, et qui en est pleinement satisfait.
    Un névrosé, c'est quelqu'un qui sait pertinemment que 2 et 2 font 4, et ça le rend malade ![Pierre Desproges]

    Extrait des Textes de scènes




    Dieu a dit : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même." D'abord, Dieu ou pas, j'ai horreur qu'on me tutoie..." Pierre Desproges




    L'intelligence, c'est comme les parachutes, quand on n'en a pas, on s'écrase.
    [Pierre Desproges]




    L'adulte ne croit pas au père Noël. Il vote.
    [Pierre Desproges]





    L'homme de science le sait bien, lui, que seule la science, a pu, au fil des siècles, lui apporter l'horloge pointeuse et le parcmètre automatique sans lesquels il n'est pas de bonheur terrestre possible.

    "Pierre Desproges"





    «L'horreur est humaine.»
    [ Coluche ] - Extrait du sketch Y s’foutent bien de notre gueule





    «C’est pas dur la politique comme métier ! Tu fais cinq ans de droit et tout le reste c’est de travers.»
    [ Coluche ] - Extrait du sketch Votez nul ! - 1980



    «Homme politique, c’est une profession où il est plus utile d’avoir des relations que des remords.»
    [ Coluche ] - Extrait du sketch Le Chômeur





    Sois fainéant
    Tu vivras. "Coluche."


    La différence qu'il y a entre les oiseaux et les hommes politiques, c'est que de temps en temps les oiseaux s'arrêtent de voler ! "Coluche."




    Un crédit à long terme, ça veut dire que moins tu peux payer, plus tu payes. "coluche."





    Le gouvernement s'occupe de l'emploi. Le Premier ministre s'occupe personnellement de l'emploi. Surtout du sien. "Coluche."


    Je ne suis pas allé partout, mais je suis revenu de tout. "Coluche."



    A la télé ils disent tous les jours : "Y a trois millions de personnes qui veulent du travail."
    C'est pas vrai : de l'argent leur suffirait. "Coluche."





    Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire. "Coluche."



    Gagner sa vie ne vaut pas le coup, attendu qu'on l'a déjà. Le boulot y en a pas beaucoup, faut le laisser à ceux qui aiment ça. "Coluche."





    Les journalistes ne croient pas les mensonges des hommes politiques, mais ils les répètent ! C'est pire ! "Coluche."





    Pourquoi des mecs élus par nous pour faire ce qu'on veut, au lendemain des élections, font ce qu'ils veulent ? "Coluche."




    La chambre des députés, la moitié sont bons à rien. Les autres sont prêts à tout. "Coluche."




    Y a des gens qui ont des enfants parce qu'ils n'ont pas les moyens de s'offrir un chien. "Coluche."





    Il y a deux sortes de justice : vous avez l'avocat qui connaît bien la loi, et l'avocat qui connaît bien le juge ! "Coluche."




    Pour qu'un écologiste soit élu président, il faudrait que les arbres votent. "Coluche."




    «Je veux vivre intensément, vivre tout simplement. A quoi bon s’économiser ?»
    [ Thierry Le Luron ]





    «J'ai abandonné la pêche le jour où je me suis aperçu qu'en les attrapant, les poissons ne frétillaient pas de joie.»
    [ Louis De Funès ] - Extrait du journal Le Journal du dimanche - 29 Novembre 1981



    «Les gens sont des comédiens, nous, nous sommes des acteurs.»
    [ Louis De Funès ]



    «La république est une dépouille ; et sa force n’est plus que le pouvoir de quelques citoyens et la licence de tous.»
    [ Charles de Secondat Montesquieu ]



    «Tous les hommes sont des bêtes ; les princes sont des bêtes qui ne sont pas attachées.»
    [ Charles de Secondat Montesquieu ]





    «Généralement toutes les professions détruisent l'harmonie des idées.»
    [ Charles de Secondat Montesquieu ] - Essai sur les causes qui peuvent affecter les esprits




    Les hommes, fripons en détails, sont en gros de très honnêtes gens : ils aiment la morale. "Montesquieu."




    Aujourd'hui nous recevons trois éducations différentes ou contraires : celles de nos pères, celles de nos maîtres, celle du monde. Ce qu'on nous dit dans la dernière renverse toutes les idées des premières. "Montesquieu."






    Les politiques grecs ne reconnaissent d'autre force que celle de la vertu. Ceux d'aujourd'hui ne vous parlent que de manufactures, de commerce, de finances, de richesses et de luxe même.
    "Montesquieu."





    Aimer à lire, c'est faire un échange des heures d'ennui que l'on doit avoir en sa vie contre des heures délicieuses.
    "Montesquieu."

    RépondreSupprimer
  32. Hein?!!! quoi! quoi!?... Mais j'arrive seulement moi! demain date fatidique? et j'ai pas encore découvert... M'a l'air plutôt sympa par ici pourtant! pfff! pourvu que...

    RépondreSupprimer
  33. Je vote pour que Anonyme arrête de recopier toutes ces citations.

    RépondreSupprimer
  34. je ne recopie personne: il vaut mieux 5 visiteurs de qualité que 150 commentaires débiles...mais chacun fait comme il veut! et aime ce qu'il a envie d'aimer...
    si ce blog continue, j'y reviendrai, c'est la 1ère fois ce soir
    http://www.catherinedelhom.over-blog.com

    RépondreSupprimer
  35. @Anonyme : quel intérêt de recopier toutes ces citations ? Quel intérêt de mettre l'adresse de ton blog alors que si tu ne postais pas anonymement elle serait linkée ?

    RépondreSupprimer