vendredi 16 janvier 2009

Christina attendra, Carlita non...

20 commentaires:

  1. Tu as même pensé aux talonettes de nicolaï tsar de toutes les partysss ! lol !

    RépondreSupprimer
  2. @ BM MDR : C'est que je suis une dessinatrice "néo-réaliste" ! Talon ou talent, il faut choisir entre les deux...

    RépondreSupprimer
  3. La vache ! Ca fait peur là ! Je retourne sur le blog de Anna !

    anti, brrrr

    RépondreSupprimer
  4. Psychorebelcematin16 janvier 2009 à 09:45

    @ Christinartistedujour,

    C'est sûr que si tu attends après les politiques... tu risques d'attendre un sacré bout de temps.

    Sinon bien vu le coup des talonnettes...

    Quant à Carla, je te parlais l'autre fois de priorité...::o) (non mais sans blague)

    T'es chiante car depuis que je le lis ton blog, je me rends compte que je me suis un peu endormi sur mes lauriers (r)évolutionnaires et du coup je culpabilise (gasp). Fais ch..., je vais finir par faire des "desseins" comme toi, oui je ne sais quoi encore mais faut que je bouge

    Petit message aussi pour l'anonyme, nicolas : en relisant tes différents propos, je comprends ta souffrance mais à 32 ans (j'en ai 31)on a encore la vie devant soit, tu dois avori la foi sinon tu vas viote tomber dans l'aigreur et la dépression. La vie est un combat, alors ne lache rien, courage !!!

    RépondreSupprimer
  5. @ Psychorebelunjourebeltoujours : Culpabiliser n'est pas mauvais en soi si cela reste à l'état de réveil de soi. Il ne faut pas que ce mode de fonctionner ne vienne s'ancrer. Alors oui, culpabilisons juste suffisamment pour éveiller nos consciences. Puis embrayons derechef sur l'action ! Mais ne me faites pas dire ce que je n'ai pas écrit : il ne s'agit nullement de lever une armée de révolutionnaire ou de passionarias (et passionarios ?) ! La principale révolution est interne. En nous, quoi. En nos esprit. Tous nos comportements seront affectés si ces "conscientisations" sont suffisamment profondes et sincères. La vie apparaitra sous un autre jour. Et nous nous révélerons à nous même, comme dans un tout premier matin de notre nouveau monde. Nous serons alors plus forts, plus courageux, mieux armés pour transformer ce monde. Chacun sera important. Chacun sera décisif.
    L'illusion de notre impuissance est savamment entretenue par le système qui repose essentiellement sur la peur.
    ARRETONS D'AVOIR PEUR ET INVENTONS NOS VIES !

    RépondreSupprimer
  6. Désolée pour la ribambelle de fautes d'orthographe qui orne mon commentaire de dessus. Je dégaine trop vite. Tssss....

    RépondreSupprimer
  7. Psychoquenestpasqunequestiondecouilles16 janvier 2009 à 10:17

    @Christinapastortsurlefondsmaistoutnestpassisimplequedesparoles,

    Ta dernière phrase résume tout, je suis d'accord avec toi.

    Après il y a la théorie et la pratique et le passage de l'un à l'autre n'est pas uniquement qu'une question de peur et crois moi je suis plutôt du genre combatif qui ne lache rien et tout.


    Bon je vais retourner lire Arnaud Desjardins et m'imaginer en dégosétisé

    RépondreSupprimer
  8. Déségotisé, plutôt, non ? Ou dégosiétisé (s'il s'agit d'una ablation du gosier)...

    Anna, cogito ego sum (oui je fais aussi des jeux de mots en latin)

    RépondreSupprimer
  9. Psycholetthemusicplayon16 janvier 2009 à 11:02

    @ annapastortue,

    Oui c'est merci ! c'est vendredi et la fatigue prend le dessus

    Petite musique que j'écoute au taf' en prévision du week

    http://www.deezer.com/track/953439

    enjoy

    RépondreSupprimer
  10. "je comprends ta souffrance mais à 32 ans (j'en ai 31)on a encore la vie devant soi"

    BLONK !

    anti, la jeunesse c'est dans la tête (et récit pro-que ment songe)

    RépondreSupprimer
  11. Oui, effectivement, avec une aussi immense expérience que 32 longues années d'une vie riche d'expériences innombrables, je comprends que notre Nicolanonyme soit arrivé au Stade Suprême de la Connaissance Ultime du Grand Tout et qu'il soit ainsi en mesure de tout nous expliquer dans sa grande clairvoyance, nous pauvres humains candides à l'aube de l'enfance.

    Annarheuh arheuh rheeuuhmmmh

    (désolée, j'ai la gorge qui racle, je suis un peu cachochyme après plus d'un demi-siècle d'innocence éthérée à voir passer des gurus de secours qui ne manquent pas d'air et qui pourtant n'hésitent pas à le pomper)

    RépondreSupprimer
  12. Ah ben écoute, moi, j'aime bien pomper. Mon côté chat dock ;-)

    Bon, rien à voir, mais là, je viens d'avoir la Pologne en ligne et ma cop, elle vient d'avoir son cinquième bébé alors j'suis toute émue. Voilà.

    anti, sans cible.

    RépondreSupprimer
  13. @ Psychokilidesjardins : Je sais qu'il n'est pas facile de se faire violence. Souvent la tête suit, mais là où cela se complique souvent, c'est quand il s'agit de bouger notre foutue carcasse ! Et puis l'un des grands écueils est de ne pas comprendre la portée d'une petite action. On a alors tendance à trop vite baisser les bras et à abandonner en pensant : ça ne sert à rien, c'est une goutte d'eau, à quoi bon. Et on s'arrête, à peine lancé. Mais si tout le monde venait apporter sa petite part, si chacun poussait selon ses forces, mêmes modestes, et bien peut-être se produirait-il des choses inimaginables. Notre culture de l'intantanéité et du grand zapping nous a gommé notre endurance et notre constance.
    Ne sentez-vous pourtant pas qu'il se passe quelque chose ? Qu'il est temps de passer à une société différente ? Non ? Hum...

    RépondreSupprimer
  14. @ Antichopine : Tu boira une chopine de vodka polonaise à la santé de ta copine compatriote de Chopin ! Hips ! C'est d'la bonne ! Allez, 10 cl par enfant... ça doit bien faire l'demi litron ? Hips....

    RépondreSupprimer
  15. @ Psychomusiclover

    J'aime cette "All night long", ça swingue dans la savane !

    Puisque la valeur n'attend pas le nombre des années, je vais vous dévoiler les miennes, en forme d'équation :

    [âge de Christina] + [âge de Bébel] = x + 25

    Mais comme le dit si bien anti, c'est dans la tête que ça se passe...

    Ceci dit, on l'a échappé belle, Carla serait plutôt un élément modérateur (il paraît que c'est "sa conscience de gauche", dixit la couv du Point de cette semaine).

    RépondreSupprimer
  16. Une bonne nouvelle, dans cet océan de malheurs, c'est ce pilote de l'US Airways qui, avec une maîtrise exceptionnelle, a posé son Airbus privé de ses 2 moteurs, sur l'Hudson River, sauvant la vie de ses 155 passagers.

    C'était une manoeuvre extrêmement délicate, que peu auraient pu réussir, sans briser la carlingue au contact de l'eau...

    Chapeau, l'artiste !

    RépondreSupprimer
  17. Bon, de la BD, psycho-politico-érotico-démago-à-la-closer, hi beurk , c'est too much pour moa, j'me sauve...

    Bon, on s'appelle, euh...on s'rappelle, TU me rappelles... avant le prochain rateau...quand t'auras un seau d'écrivaillerie travaillé ;)

    Hifi Volteface

    RépondreSupprimer
  18. Question à inventer : quel âge il est ?

    RépondreSupprimer
  19. @ ramses : l'âge de l'année érotique ? Ou 12 ans de plus que le commandant de bord du boeing qui a amerri dans l'Hudson River ?

    @ hifigrognon : Qu'est-ce que tu es bougon le soir ! Remarque, le matin aussi...
    :)

    @ Christophe : Il est l'âge de l'artère. Mais laquelle ?

    RépondreSupprimer
  20. @ Christina

    C'est un Airbus A320, pas un Boeing, cocorico !

    Bingo, vous êtes passée près :

    x = tigre

    Quelle artère ? Une artère qui a de la veine...

    Quand je vous disais que dans l'aterrissage, tout est une question de feeling !

    RépondreSupprimer